Adsorption sur une phase stationnaire hydrophobe

 

La phase stationnaire (en orange) est constituée de silice sur laquelle des chaînes alkylées sont greffées. Ces chaînes lui confère un caractère très hydrophobe.

Si la phase mobile est très polaire (donc très peu hydrophobe), certaines molécules hydrophobes (ici une protéine) vont établir des interactions hydrophobes avec la phase stationnaire et ainsi être adsorbées.

On augmente alors la concentration en solvant organique (apolaire donc hydrophobe) dans la phase mobile.

A une concentration donnée l'hydrophobicité de la phase mobile est plus importante que celle de la phase stationnaire, les molécules hydrophobes sont désorbées et éluées.

Source : Brochure colonnes Vydac